BTR: TSX-V $1.02 VOL: 127456
BONXF: US $0.80 VOL: 102700
SPOT GOLD $1761.07

Nouvelles

Bonterra augmente significativement l’estimation des ressources minérales sur l’ensemble de ses gîtes et prépare le terrain pour une EEP plus tard cette année

Val-d’Or, QC – Le 23 juin 2021 – Ressources Bonterra Inc. (TSX-V: BTR, OTCQX: BONXF, FSE: 9BR2) (« Bonterra » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer une mise à jour de l’estimation de ressources minérales (les « ERMs ») pour les gîtes Gladiator, Barry et Moroy, et la mine Bachelor (les « ERMs 2021 »), préparées par la firme indépendante SLR Consulting (Canada) Ltd. (« SLR »). Les ERM 2021 dans ce communiqué de presse ont été catégorisées conformément aux normes de définition de l’ICM sur les ressources minérales et les réserves minérales (ICM, 2014).

À la suite d’un programme d’exploration et de forage intercalaire fructueux, d’une modélisation complète de la minéralisation et d’une hausse des prix de l’or, Bonterra a le plaisir d’annoncer une augmentation par rapport aux estimations des ressources minérales des gîtes Gladiator, Barry et Moroy préparées par SGS Canada Inc. (« SGS ») et datées du 11 juillet 2019 (les « ERMs 2019 ») de 78 % et 27 % en onces d’or (« oz ») pour les catégories de ressources minérales mesurées et indiquées (« M&I ») et présumées, respectivement.

Les ERMs 2021 ont bénéficié de près de 130 000 mètres (« m ») de forage sur ces gîtes depuis les ERMs 2019. Le taux moyen de découverte par forage a donné lieu à environ 7,1 oz/m foré sur l’ensemble des gîtes au cours des deux dernières années. Bonterra prévoit de poursuivre le forage d’expansion dans les mois à venir sur tous les gîtes afin de soutenir la stratégie de croissance de la Société.

Tableau 1: Comparaison des ressources minérales des ERMs de 2019 avec les ERMs de 2021

Pascal Hamelin, chef de la direction, a commenté: « La croissance significative des ressources minérales estimées dans toutes les catégories appuie l’opinion de Bonterra selon laquelle le camp d’Urban-Barry a le potentiel d’accueillir des gîtes d’or de plusieurs millions d’onces, comme d’autres camps de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi au Canada. La réalisation des ERMs 2021 prépare le terrain pour une évaluation économique préliminaire (« EEP ») prévue plus tard cette année. L’EEP examinera la viabilité d’une opération en étoile en utilisant notre usine Bachelor existante et l’infrastructure associée. Il est important de noter que le processus d’autorisation permettant l’expansion de l’usine de Bachelor à 2 400 tonnes par jour (« tpj »), contre 800 tpj actuellement, est complété à environ 75 %. »

Cesar Gonzalez, président du conseil d’administration de Bonterra a commenté: « Je tiens à remercier Pascal, l’équipe d’exploration de Bonterra, les membres du conseil d’administration du comité technique, sécurité et développement durable et SLR qui ont travaillé sans relâche pour livrer les ERMs 2021 dans les délais promis à nos actionnaires. La prochaine étape est la livraison d’une EEP qui devrait démontrer le potentiel économique de l’exploitation des infrastructures et des permis existants de Bonterra avec ses ressources minérales estimées grandissantes rapidements. »

Bonterra fera le point sur ses activités lors d’un webinaire, le 23 juin 2021 à 14h00 HNE, organisé par Adelaide Capital.

Lien d’inscription: https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_Pi5uj3zHQxWCZGsMpJHYWA

Tableau 2: Sommaire des ERMs pour les gîtes Gladiator, Barry et Moroy, et la mine Bachelor – En vigueur le 1er juin 2021

Tableau 3: ERMs pour les gîtes Gladiator, Barry et Moroy, et la mine Bachelor – En vigueur le 1er juin 2021

Approche et paramètres de l’estimation des ressources minérales

Gîte Gladiator

L’estimation des ressources minérales de Gladiator est basée sur plus de 150 structures et groupes de veines au sein de sept groupes structuraux. Les estimations de la teneur du modèle de bloc sont contrôlées par les interprétations géologiques/de veines et ont été réalisées à l’aide d’une interpolation à distance inverse cube (« DI3 ») en trois temps et de composites de 1 m plafonnés. Les ressources minérales indiquées ont été définies en utilisant un espacement des sondages allant jusqu’à environ 40 m, une distance égale à la portée du variogramme modélisé. Les ressources minérales présumées sont limitées par les modèles 3D des veines et sont soutenues par des forages plus espacés. Les ressources minérales sont rapportées dans des formes souterraines définies en utilisant une épaisseur minimale de 1,2 m et d’une teneur de coupure en or de 2,6 g/t, limitées aux zones de minéralisation continues. Tous les blocs à l’intérieur des formes contraignantes souterraines ont été inclus dans l’estimation des ressources minérales. Un pilier de surface de 50 m sous la base du mort-terrain a été exclu des ressources minérales.

Gîte Barry

L’estimation des ressources minérales de Barry est basée sur plus de 70 veines regroupées en six ensembles de veines de faible à forte inclinaison, de la surface à 650 m de profondeur, dans lesquels des composites de 1 m ont été estimés par une approche d’interpolation DI3 en plusieurs temps. Les orientations de veines sont confirmées par la cartographie de l’exposition de surface dans les fosses historiques de Barry et les angles de veines observés dans les carottes de forage. Les ressources minérales mesurées ont été définies à proximité des fosses historiques et à l’aide de sondages espacés jusqu’à 20 mètres. Les ressources minérales indiquées se limitent aux zones définies à l’aide de sondages espacés de 50 m au maximum. Les ressources minérales présumées représentent des zones dont les sondages sont espacés jusqu’à 100 m. Les ressources minérales à ciel ouvert sont indiquées dans une fosse optimisée à une teneur de coupure en or de 1,0 g/t, et en dessous, les ressources minérales souterraines sont rapportées dans des volumes souterraines définies en utilisant une épaisseur minimale de 1,2 m et une teneur de coupure en or de 2,6 g/t, et limitées aux zones de minéralisation continue. Tous les blocs à l’intérieur des formes contraignantes souterraines ont été inclus dans l’estimation des ressources minérales.

Mine de Bachelor et Gîte Moroy

L’estimation des ressources minérales de la mine Bachelor est définie par quatre structures modélisées représentant l’extension de la minéralisation juste en dessous et à côté des ouvrages miniers existants. Un total de 11 structures modélisées en quatre groupes définit les extensions de domaine du gîte Moroy. Les orientations des veines à Moroy ont été confirmées par la cartographie souterraine et l’échantillonnage, ainsi que par les orientations des veines observées dans les carottes de forage. À Bachelor, les veines imitent les zones minées sus-jacentes, tant par leur orientation que par leur forme. Pour Bachelor et Moroy, les teneurs en or ont été estimées en utilisant des intervalles de sondages et d’échantillons en rainures sur toute la largeur, dans le cadre d’une approche d’interpolation DI3 à plusieurs temps.

Les ressources minérales mesurées ont été définies à proximité du développement. Les ressources minérales indiquées et présumées ont été définies là où les sondages ont été espacés d’environ 35 m et 70 m, respectivement, et modifiées pour tenir compte de la compréhension géologique et de la continuité des teneurs. Les ressources minérales de Bachelor sont rapportées dans des formes de divulgation souterraines définies en utilisant une épaisseur minimale de 1,2 m et une teneur de coupure de l’or de 2,4 g/tonne. Tous les blocs à l’intérieur des formes contraignantes souterraines ont été inclus dans l’estimation des ressources minérales. Les ressources minérales de Moroy sont présentées en utilisant des teneurs de coupure en or de 2,4 g/t et 3,0 g/t, ainsi que des valeurs supérieures à la teneur et à l’épaisseur de 2,88 g/t m et 3,6 g/t m, selon le domaine. Un pilier de surface de 50 m sous la base du mort-terrain a été exclu des ressources minérales de Moroy et les travaux miniers existants ont été exclus à la fois du gîte Moroy et de la mine Bachelor.

Sommaire et Validation

Tous les domaines de ressources minérales ont été définis à l’aide du logiciel Leapfrog Geo et les estimations des modèles de sous-blocs ont été réalisées à l’aide des logiciels Leapfrog Edge ou Datamine. Les formes contraignantes souterraines de Gladiator, Barry et Bachelor ont été optimisées à l’aide du logiciel Deswik stope optimizer. La limite de l’enveloppe des ressources minérales à ciel ouvert a été optimisée à l’aide du logiciel Geovia Whittle, et a été déterminée en tenant compte des coûts d’exploitation souterraine. En plus des techniques standard de validation des bases de données, des procédures de validation des structures modélisées et des modèles de blocs, y compris la confirmation des volumes modélisés et des blocs, les comparaisons statistiques avec les estimations composites et les estimations du plus proche voisin, les tracés comparatifs, les examens visuels en 3D,les vues longitudinales, les coupes transversales et les plans, ainsi que la confirmation des rapports entre logiciels ont été réalisés pour tous les gîtes. En plus des processus internes d’examen par les pairs et par la direction de SLR, l’équipe technique de Bonterra et les consultants externes SGS ont examiné les ERMs.

Les ERMs serviront de base à une EEP, qui sera publiée au quatrième trimestre 2021. Les ERMs ont été réalisées conformément à la norme CIM (2014) incorporée, par référence, à la l’instrument national 43-101 – Normes de divulgation pour les projets miniers (« NI 43-101 »). Les résultats des ERMs seront entièrement documentés dans un rapport technique indépendant préparé conformément au NI 43-101 et qui sera déposé sur le profil SEDAR de la Société dans les 45 jours suivant la divulgation du présent communiqué.

Déclaration des Personnes qualifiées

Les ERM ont été préparés par Mme Valerie Wilson, M.Sc., géo., géologue consultante chez SLR, basée à Toronto, Ontario, Canada. Mme Wilson est une personne qualifiée indépendante tel que définies par le NI 43-101. Mme Wilson a lu et approuvé le contenu de ce communiqué de presse en ce qui concerne les ERM divulgués.

Allan Armitage, Ph.D., géo. et Rohan Millar, B.Sc., géo. ont agi en tant que personnes qualifiées indépendantes tel que définies par le NI 43-101 au nom de SGS dans le cadre de l’examen par les pairs des ERMs présentés dans ce communiqué.

Marc Ducharme, B.Sc., géo., et directeur de l’exploration pour Bonterra, a révisée et approuvée les informations contenues dans ce communiqué. M. Ducharme est une personne qualifiée en vertu du NI 43-101.

À propos de Ressources Bonterra Inc.

Bonterra est une société d’exploration aurifère canadienne possédant un vaste portefeuille d’actifs d’exploration avancée dont le point d’ancrage est une usine de concentration d’or centrale située au Québec, au Canada. La Société possède quatre principaux actifs, Gladiator, Barry, Moroy et Bachelor avec des ressources qui totalisent collectivement 1,24 million onces dans les catégories mesurées et indiquées, et 1,78 million d’onces dans la catégorie présumée. Il est important de noter que la Société possède la seule usine de traitement d’or autorisée et opérationnelle dans la région, qui est actuellement estimée à 75 % du processus d’autorisation pour passer de 800 à 2 400 tonnes par jour. Bonterra se concentre sur le passage de l’exploration avancée à une société de développement au cours des 18 – 24 prochains mois afin de créer de la valeur pour les actionnaires.

Pour plus amples renseignements

Pascal Hamelin, Président et chef de la direction

ir@btrgold.com

2872 Chemin Sullivan, Suite 2, Val d’Or, Quebec J9P 0B9

819-825-8678 | Site Web: www.btrgold.com

La Bourse de croissance TSX ni son prestataire de services de réglementation n’assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude de ce communiqué.

Mise en garde et énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » et « estimations » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Tout énoncé qui implique des prévisions, des attentes, des interprétations, des opinions, des plans, des projections, des objectifs, des hypothèses, des événements ou des rendements futurs (utilisant souvent, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Le présent communiqué contient des renseignements prospectifs portant, entre autres choses, sur les perspectives, pour les gîtes aurifères Gladiator, Barry, et Moroy; l’ajout à jour des ressources minérales; le fait que le gîte demeure ouvert latéralement et en profondeur; et les forages futurs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; la capacité de la Société d’obtenir les autorisations requises; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Bonterra ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Bonterra ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Tous les énoncés cités, autres que les énoncés de faits historiques, qui adressent les intentions de la Société ainsi que les événements et les développements que la Société anticipe, sont considérés comme énoncés prospectifs. Bien que la Société estime que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables, ces déclarations ne sont pas des garanties de performance à venir, et les résultats ou développements réels peuvent différer de ceux des déclarations prospectives.

S'abonner

Soyez à jour avec nos nouvelles récentes