BTR: TSX-V $0.27 VOL: 99510
BONXF: US $0.19 VOL: 66150
SPOT GOLD $0.00

Nouvelles

Nouvelles & médias


Téléchargements

Bonterra présente une mise à jour sur l’exploration et engage Dr Michel Jébrak à titre de conseilller technique

Val-d’Or, QC – 16 mai, 2024 –Resources Bonterra Inc. (TSX-V: BTR, OTCQX: BONXF, FSE: 9BR2) (“Bonterra” ou la “Compagnie”) est heureuse de faire le point sur son projet Desmaraisville, détenu à 100 %. La Société a maintenant complété la compilation et l’interprétation des résultats du programme de forage de 15 000 mètres (« m ») de 2023 ainsi que l’analyse des deux levés géophysiques complétés en novembre et décembre 2023. Plusieurs cibles géologiques, géophysiques et de forage ont été ont été identifiées et feront l’objet d’un travail de terrain dans les semaines à venir. Le but des travaux sur le terrain est de prioriser les cibles de forage en vue d’un programme de forage au diamant de 9 000 m prévu plus tard cette année. Veuillez-vous référer aux communiqués de presse datés du 4 décembre 2023, du 14 décembre 2023, du 5 février 2024 et du 27 février 2024 pour connaître les mises à jour sur l’exploration des projets Desmaraisville Nord et Sud et de la région environnante.

La Société est heureuse d’annoncer qu’elle a retenu les services du Dr Michel Jébrak à titre de conseiller technique en vue de la prochaine campagne de forage. Le Dr Jébrak est un géologue professionnel reconnu possédant une connaissance approfondie de la géologie du camp de Desmaraisville, acquise lors de travaux antérieurs dans la région. Il est professeur émérite au Département des sciences de la terre et de l’atmosphère de l’Université du Québec. Il est a œuvré comme vice-recteur à la recherche et à la création de l’UQAM et titulaire de la Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM.

Marc-André Pelletier, président et chef de la direction a commenté : « Nous sommes ravis de commencer les travaux sur le terrain sur notre projet Desmaraisville, détenu à 100 %, avec le soutien technique du Dr Michel Jébrak. Au cours des prochaines semaines, nous nous concentrerons sur l’étude de plusieurs indices aurifères à haute teneur et de nouveaux environnements favorables à la mise en place de minéralisation, le tout dans un rayon de quatre kilomètres de l’usine Bachelor. Surtout, l’expertise du Dr Jébrak promet d’offrir un aperçu du potentiel d’exploration de la propriété.

Avec la coentreprise Phoenix, opérée par Minière Osisko inc. (« Minière Osisko »), les efforts d’exploration progressent bien, avec environ 35 000 m forés à ce jour. Actuellement, deux foreuses se concentrent sur des cibles régionales, tandis que cinq sont dédiées à la cible Moss, ce qui porte à sept le total de foreuses opérationnelles sur la coentreprise Phoenix. »

Points saillants du travail sur le terrain

Sur les propriétés Desmaraisville Sud et Nord, les travaux sur le terrain devraient débuter à la fin mai 2024. Les programmes de terrain consisteront à : 1) évaluer plusieurs indices aurifères situés à l’intérieur ou à proximité du corridor de déformation Opawica-Guercheville et WeddingLamarck où les travaux d’exploration antérieurs ont retourné des intersections à très haute teneur en or en forage et en rainure avec des valeurs de 234,0 g/t sur 0,4 m et 582,0 g/t Au sur 0,53 m respectivement, 2) cartographier et échantillonner les zones d’affleurements avec des structures aurifères potentielles près de la surface sur les deux propriétés, 3) évaluer les signatures circulaires de faible densité (anomalies de Bouguer correspondant peut-être à des intrusions felsiques tardives comme l’intrusion de syénite O’Brien) interprétées à partir des données aéroportées à haute résolution du levé gravimétrique, 4) évaluer les conducteurs IP 2D OreVision® et les anomalies de résistivité sur la propriété Desmaraisville Sud et 5) cartographier et rééchantillonner les anciennes tranchées aurifères pour mieux évaluer leur potentiel aurifère (Figure 1). Tout résultat positif de ces programmes aidera la Société à mieux cibler et prioriser ses cibles de forage au diamant. Le programme de forage proposé de 9 000 m débutera plus tard cette année.

Mises à jour sur le financement en équité

Suite à la clôture du financement en équité pour un produit de 8 541 250 $ (voir communiqué de presse du 3 mai 2024), la Société a payé à un syndicat d’agents dirigé par Eight Capital, qui a agi à titre d’agent principal et de teneur de livre unique et qui comprenait Cormark Securities Inc. (collectivement, les « Agents »), des commissions en espèces de 549 037 $ et des options de rémunération et des bons de souscription émis aux Agents pour l’achat d’un total de 2 004 500 actions ordinaires de la Société au prix de 0,25 $ par action, exerçables pendant une période de quatre ans à compter de la clôture. Les options de rémunération et les bons de souscription émis aux placeurs pour compte, ainsi que les actions ordinaires pouvant être émises lors de l’exercice de ces options et bons de souscription, sont assujettis à une période de détention de quatre mois au Canada qui expire le 3 septembre 2024.

Personne qualifiée

M. Donald Trudel, P. Géo. (OGQ # 813), Directeur Géologie de la Société, a revu et approuvé les informations contenues dans ce communiqué de presse. M. Trudel est une personne qualifiée en vertu du règlement NI 43-101 sur les normes de divulgation concernant les projets miniers.

À propos de Ressources Bonterra Inc.

Bonterra est une société canadienne d’exploration aurifère qui possède un portefeuille d’actifs d’exploration avancée ancré dans une installation centrale de broyage au Québec, au Canada. Les actifs de la Société comprennent les gîtes aurifères Gladiator, Barry, Moroy et Bachelor, qui détiennent collectivement 1,24 million d’onces dans les catégories mesurées et indiquées et 1,78 million d’onces dans la catégorie présumée.

En novembre 2023, la Société a conclu une entente d’acquisition et de coentreprise avec Minière Osisko inc. pour les propriétés Urban-Barry, qui comprennent les gisements Gladiator et Barry. Au cours des trois prochaines années, Osisko peut acquérir une participation de 70 % en dépensant 30 millions $ en dépenses de travaux d’exploration. Cette transaction stratégique souligne l’engagement de Bonterra à faire progresser ses actifs d’exploration, marquant une étape importante vers le développement.

POUR PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

Marc-André Pelletier, Président et chef de la direction et administrateur  
ir@btrgold.com

2872 Chemin Sullivan , Bureau 2, Val d’Or, Québec J9P 0B9
819-279-9304 | site Web: www.btrgold.com

La Bourse de croissance TSX ni son prestataire de services de réglementation n’assume aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude de ce communiqué.

Mise en garde et énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des « informations prospectives » basées sur les attentes, les estimations, les prévisions et les projections actuelles de Bonterra. Ces énoncés prospectifs comprennent, entre autres, des énoncés relatifs à l’entente d’acquisition et de coentreprise avec Minière Osisko annoncée le 28 novembre 2023. Les mots « sera », « anticipé », « planifie » ou d’autres mots et expressions similaires ont pour but d’identifier les énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs comprennent notamment de l’information concernant les programmes d’exploration prévus et la croissance potentielle des ressources minérales. Les résultats d’exploration qui comprennent des résultats de forage sur de larges espacements peuvent ne pas être indicatifs de la présence d’un gisement minéral et ces résultats ne fournissent pas d’assurance que les travaux ultérieurs établiront une teneur, une continuité, des caractéristiques métallurgiques et un potentiel économique suffisants pour être classés comme une catégorie de ressources minérales. Les quantités et les teneurs potentielles des cibles de forage sont de nature conceptuelle et l’exploration n’a pas été suffisante pour définir une ressource minérale, et il n’est pas certain que d’autres travaux d’exploration permettront de délimiter les cibles en tant que ressources minérales. Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus et inconnus, à des incertitudes et à d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats réels, le niveau d’activité, le rendement ou les réalisations de Bonterra diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, sans s’y limiter : les incertitudes liées à l’exploration et à la mise en valeur ; la capacité de mobiliser suffisamment de capitaux pour financer l’exploration et la mise en valeur ; l’évolution de la conjoncture économique ou des marchés financiers, l’évolution de l’environnement et d’autres aspects judiciaires, réglementaires, politiques et concurrentiels ; les difficultés technologiques ou opérationnelles ou l’incapacité d’obtenir les permis rencontrées dans le cadre des activités d’exploration ; et les relations de travail. Cette liste n’est pas exhaustive des facteurs qui peuvent influer sur nos énoncés prospectifs. Ces facteurs, ainsi que d’autres, doivent être examinés avec soin, et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

S'abonner

Soyez à jour avec nos nouvelles récentes